Description & Technical information

Né en 1855, sous un Second Empire triomphant et bâtisseur, Pompon est un artiste dont la carrière a été plus qu’originale. Effectivement, jusqu’à l’âge de 63 ans, il ne vit que grâce à la pratique pour d’autres sculpteurs (Rodin, Claudel, Saint-Marceaux, Mercié, Falguière, Lecourtier etc.). C’est dire si la Sculpture qu’il expose au Salon assez régulièrement depuis 1879, des bustes, des portraits et Cosette proposée dans une édition infructueuse par Siot-Decauville, n’a quasiment pas rencontré de succès (Photo ci-contre) ; ni vente, ni commande, seule la pratique pour subsister, ce qui semble d’ailleurs satisfaire l’artiste qui semble se contenter de cet état.

Il faut attendre l’exposition par Hébrard de la Poule Cayenne au Salon de 1906 pour voir apparaître à l’âge de 51 ans le Pompon tel que nous le connaîssons ; pour autant, la réussite se fait encore attendre puisqu’il ne vend que 23 bronzes similaires à celui-ci chez Hébrard de 1906 à1919. En fait, il faut attendre l’exposition de l’Ours blanc avec un ensemble assez complet de ses œuvres au Salon d’automne en 1922 pour que sa carrière d’Animalier se développe alors d’une manière foudroyante : il fait alors partie à l’âge de 67 ans des artistes innovants, et devient immédiatement reconnu par la nouvelle génération d’animalier comme le guide de « l’Ecole du lisse » jusqu’à sa mort en 1933.

Observation et représentation de l’animal « avec tous ses falbalas » ; simplification non réductrice ; c’est le mouvement qui crée la forme et une sculpture « sans trou ni ombre », voilà en substance, les lignes directrices de la démarche de l’artiste. Démarche riche, car la surface du lisse est à son tour animée de mouvements, incisée de creux et enrichie de reliefs. Et comme le félicitait Bourdelle lors d’un banquet d’artistes : « Vos travaux, mon cher Maître sculpteur, ont l’esprit, le jet de l’observation rapide, le goût et la mesure et – qualité trop rare de tous les temps – ils sont vus profonds et ils sont poussés loin : on peut les dire terminés. »

LE MODELE 

Pompon aborde le thème du Goret, du Cochon et de la Truie en réalisant quelques petites esquisses en 1908 très tôt dans son œuvre animalier auquel il se consacre après cinquante ans, à partir de 1906. Mais c’est après la première Guerre Mondiale, lors de l’extraordinaire foisonnement de son bestiaire, qu’il fixe le modèle dans ses deux états définitifs, oreilles cachant ou découvrant les yeux et dans ses deux présentations définitives, ″mise en page à l’Antique″ ou contemporaine, avec les pattes dégagées.

Date:  1924-1930
Period:  20th century
Origin:  France
Medium: Light-yellow marble
Signature: Original marble signed "Pompon", artist carve (another example in Belgian black marble, by the carver Bartelli, for Ed.M.Sandoz).

Dimensions: 17.5 x 24 x 8.9 cm (6⁷/₈ x 9¹/₂ x 3¹/₂ inches)
Literature: Marbre original signé "Pompon" sur le flanc de la terrasse à gauche, taille de l'artiste dite "semi-directe", repertoriée dans le catalogue raisonné n°41/E, page 190(Gallimard, Electa,1994).
Circa : 1924-1925

Categories: Sculpture